Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Bouquiniste En Normandie

  • : Le blog de librairie olvrat christine
  • Le blog de librairie olvrat christine
  • : Bouquiniste à Honfleur
  • Contact

Livres anciens et modernes

St Domingue 3  

 

crocodile

  Indiens de la Floride tuant un crocodile

 


Salons, foires et brocantes

Salon des métiers du livre, grenier à Sel HONFLEUR

Samedi 5 juillet 2014

10 h - 18h

A découvrir

costumes Nouvelle Zélande 

Costumes des habitants de la Baie des Iles

Nouvelle Zélande

 


 

costumes des habitants de Floride

  Costumes des principaux habitants de la Floride


Contact

TELEPHONE

06 47 93 17 11

Informations

  SIRET 509 961 850

5 avril 2012 4 05 /04 /avril /2012 09:22

Plan Honfleur Rue des lingots

Repost 0
Published by librairieolvratchristine - dans Où me trouver
25 mars 2012 7 25 /03 /mars /2012 19:27

(...) peu de temps après cet épisode, cinq Indiens soupçonnés de vol sont pendus à Hallown. Puis, en juillet de la même année 1863, c'est le meurtre des enfants de Lewis. Un groupe d'Indiens "sur le sentier de la guerre" - par quoi il faut entendre : composé uniquement d'hommes - est signalé dans la région de Clear Creeck, entre Chico et Oroville. S'agissait'il, comme on l'a pensé alors, d'Indiens Mill Creeks ? Si tel est le cas, ils se trouvaient bien au sud de leur territoire. Quoi qu'il en soit, ces Indiens réussirent à Kidnapper les trois enfants de la famille Lewis, qui habitait un ranch dans la région, tuèrent sur place, l'aïné, un garçon, et emmenèrent de force le plus jeune des garçons et la fillette, qui s'appelait Thankful. Comme il devint bientôt évident aux ravisseurs que le petit garçon ne pouvait suivre leur cadence, ils le tuèrent. Thankful, qui n'avait que douze ans, devait être une fillette particulièrement robuste et courageuse pour avoir non seulement suivi l'allure des Indiens, mais aussi conservé son sang-froid. Devenue vieille, elle a écrit le récit de son aventure, qui fut publié en 1915, "Prisonnière des Mill Creeks", raconte comment elle fut confiée à la charge d'un vieil Indien qui traînait la jambe et pouvait difficilement suivre l'allure lui-même. Thankful et son gardien étaient déjà distancés lorsque le vieil homme s'arrêta pour changer son paquetage d'épaule. Sans le quitter des yeux, Thankful continua à lui parler, puis, profitant de ce qu'il passait son fardeau pardessus sa tête et qu'il ne pouvait la voir, elle bondit derrière un gros rocher, dévala la pente et alla se cacher dans l'épais chaparral où elle demeura à plat ventre.

 

(...) dès qu'ils furent hors de portée, celle-ci se fraya un chemin à quatre pattes, jusqu'au Creek qui se trouvait en contrebas, et, guidée par le sûr instinct d'une fille de pionniers, courut dans le sens de l'aval et arriva bientôt à un ranch, deux kilomètres plus loin.

Son arrivée donna l'alarme, et tandis que les femmes s'affairaient à la réconforter, un groupe d'homme se mit en chasse dans la direction d'où venait la fillette et retrouva la trace des ravisseurs, qui les mena au canon de Deer Creek. Mais les Indiens surpris s'enfuirent et se cachèrent, et le groupe de Blancs s'en retourna avec un seul scalp.

Il est impossible d'expliquer une action aussi dangereuse et aussi imprudente autrement que par la vengeance pure et simple. Içi, Thankful elle-même nous fournit un indice.

Deux des Indiens, dit-elle, avaient la tête couverte de "goudron" et étaient "affreux à voir". Or, c'était une coutume des Indiens de se flamber les cheveux et de se couvrir la tête de poix quand ils étaient en deuil d'une épouse ou d'un proche parent.

 

ISHI, Testament du dernier Indien Sauvage de l'Amérique du Nord

Theodora Kroeber

Editions Plon - Collection Terre Humaine

 


 

------------------------------------------------------------------

 

 

 


 

captive girl

 

Comanchees carrying off a captive girl - from a painting


Repost 0
Published by librairieolvratchristine - dans Amériques
13 mars 2012 2 13 /03 /mars /2012 16:40

Costume d'un chef zélandais 006

Costume d'un chef zélandais

Nouvelle bibliothèque des voyages

tome 2 - pl 4


 

(...) Les robes ordinaires des chefs étaient d'habitude saupoudrées largement d'ocre rouge, dans le but de laisser une marque sur tout objet contre lequel le chef s'appuyait et d'indiquer par là à tout venant que l'endroit était tabou (...)

 

Moeurs et Coutumes des Maoris - T. E. Donne - Bibliothèque Payot - 1938

Repost 0
Published by librairieolvratchristine - dans Nouvelle Zélande - Aotearoa
13 mars 2012 2 13 /03 /mars /2012 15:41

Voyage autour du Monde Comte de Beauvoir

 

Voyage autour du Monde

par

le Comte De Beauvoir

 

Australie

Java - Siam - Canton

Pékin - Yeddo - San Francisco

 

E. Plon et Cie éditeurs

 

Australie - Apteyx


(...) les races d'animaux qui habitent le monde furent précédées par les mêmes particularités anatomiques que celles qui leur sont propres aujourd'hui.

En nous disant cela, le savant professeur nous mettait en face de la patte d'un dynornis. Oh ! quelle patte, mes amis ! A elle seule, elle est aussi grande que moi, et c'est dire quelque chose comme cinq pieds neuf pouces ! Cete patte donc, patte grandiose et majestueuse, qui avait dù faire les enjambées des bottes de sept lieues dont nous parlent les contes de l'enfance, vient de la Nouvelle Zélande, et je vous laisse à penser ce que devrait être le corps qu'elle portait ! Le dynornis, qu'on a construit par la théorie, grâce à ce pilon, digne d'un appétit d'Anthropophage, était parait-il, tout pattes, car il n'avait point d'ailes. Eh bien, cet antétype a laissé en Nouvelle Zélande, un descendant absolument semblable, mais lilliputien, le petit Kiwis, aptéryx (...)


Repost 0
Published by librairieolvratchristine - dans Australie - Nouvelle Hollande
8 mars 2012 4 08 /03 /mars /2012 13:03

 

  L'Afrique inconnue

récits et aventures des voyageurs modernes au Soudan oriental

par

P. Gilbert

Imprimerie Mame Tours

 

 

 

(.. .) trois sortes de caravanes parcourent l'est de l'Afrique : les unes se composent exclusivement des Ouaniamouézi ; d'autres sont commandées par des esclaves de confiance ; les troisièmes, par des Arabes. La nôtre se rapproche beaucoup de ces dernières, avec cette différence que nous ne sommes pas suivis par un nombreux personnel de notre maison. A quatre heures du matin, au premier chant du coq, j'appelle mes Goannais pour qu'ils fassent du feu ; ils sont transis par la nuit, et se hâtent de m'obéir. Nous prenons du thé, ou un potage semblabe à du gruau.

Les Beloutchis, pendant ce temps, chantent leurs hymnes autour d'un chaudron placé sur un grand feu, et se réconfortent avec le couscoussou, les fèves grillées et du tabac (...)

 

http://img542.imageshack.us/img542/4456/afriqueinconnue3.jpg

Chasse aux éléphants

Repost 0
Published by librairieolvratchristine - dans Afrique
8 mars 2012 4 08 /03 /mars /2012 12:37

 

 

Les Régions Africaines

d'après les récits des voyages dans l'Afrique centrale

par

Henri Van Looy

Editions Mégard et Cie - Rouen

1885

Bibliothèque Morale

 

 

 

http://img88.imageshack.us/img88/5259/rgionsafricaines2.jpg

 

(...) Les Etats barbaresques, l'Algérie elle même, l'Egypte, Zanzibar, le Soudan mahométan, sont les points de départ de ces infâmes expéditions. Quelquefois elles se bornent à la chasse de quelques individus isolés, de femmes, d'enfants qui s'écartent de leurs demeures ; mais souvent ce sont des attaques en règle. Tout à coup pendant la nuit, les paisibles villages de nègres de l'intérieur sont cernés par ces féroces aventuriers. Les nègres, qui n'ont point d'armes à feu, ne se défendent presque jamais, ou, s'ils le font, ils sont bientôt massacrés par des hommes armés jusqu'au dents. Les malheureux fuient dans les ténèbres ; mais tous ceux qui sont pris sont immédiatement enchaînés et entraînés, hommes, femmes et enfants, vers un marché de l'intérieur. On les y amène de contrées situées à soixante,  quatre-vingts et même cent jours de marche.

Alors commence pour eux une série d'ineffables misères. Tous ces esclaves sont à pied ; aux hommes qui paraissent les plus forts et dont on pourrait craindre une tentative de révolte, on attache les mains et quelquefois les pieds, de telle sorte que la marche leur devient un supplice ; et sur leur cou on place des cangues à compartiment, qui en relient plusieurs entre eux (...)

 

http://img546.imageshack.us/img546/4936/rgionsafricaines3.jpg

Eléphants et girafes en Afrique centrale

Repost 0
Published by librairieolvratchristine - dans Afrique
24 février 2012 5 24 /02 /février /2012 15:49

cortez 1

 

 

 

Aventures et conquêtes de Fernand Cortez au Mexique

par Henri Lebrun

Imprimerie Mame à Tours - milieu XIXe

Bibliothèque de la jeunesse chrétienne

 


 

cortez 2

 


 

cortez 3

pl 1 : Cortez détruit sa flotte

Repost 0
Published by librairieolvratchristine - dans Amériques
24 février 2012 5 24 /02 /février /2012 15:31

St Domingue 1

 

 

 

Histoire descriptive et pittoresque de l'Ile Saint Domingue

Marlès

Imprimerie Mame à Tours - milieu XIXe

Bibliothèque de la jeunesse chrétienne

 


 


 

St Domingue 2

 

 


 

(...) Pour ne parler que des habitants de Saint Domingue ou de Haïti (c'est le nom que cette île portait au moment de la découverte), ils étaient de taille médiocre, avaient le teint fort basané, la peau rougeâtre, les traits du visage hideux, les narines ouvertes, les cheveux longs, l'oeil hagard, le front extrêmement petit. Il faut vous dire, mes amis, que leur couleur venait du rocou, dont ils se frottaient, plus encore que des ardeurs du soleil des tropiques, et que pour ce qui est de la forme applatie et presque carrée de leur tête, elle venait du soin qu'avaient leurs mères, aussitôt qu'un enfant était né, de lui serrer le haut de la tête entre deux ais (...)

 

 


 

St Domingue 3

Pl 1 : Allez, dit il et remerciez Dieu de ce que je vous laisse la vie et ne rendez pas le mal pour le mal

 


Repost 0
Published by librairieolvratchristine - dans Amériques
21 octobre 2011 5 21 /10 /octobre /2011 14:50

 

 

 

 

Région Honfleur / Pont Audemer / Bernay

Bouquiniste recherche en permanence pour sa clientèle

des ouvrages anciens

 

Art, régionalisme, histoire, littérature, sciences, traditions populaires, vieux papiers, dessins et gravures

 


 

OLVRAT Christine

Bouquiniste en Normandie


06 47 93 17 11

 

paiement immédiat


ou se présenter à la boutique

40 rue des Lingots

14600 HONFLEUR

 

  du mardi au dimanche

l'après-midi

 


Repost 0
Published by librairieolvratchristine - dans Vous avez des livres à vendre
23 juillet 2011 6 23 /07 /juillet /2011 12:51
Gravures anciennes
Gravures anciennes
Gravures anciennes
Gravures anciennes
Gravures anciennes
Gravures anciennes
Gravures anciennes
Gravures anciennes
Gravures anciennes
Gravures anciennes
Gravures anciennes
Gravures anciennes
Repost 0
Published by - dans Gravures