Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Bouquiniste En Normandie

  • : Le blog de librairie olvrat christine
  • Le blog de librairie olvrat christine
  • : Bouquiniste à Honfleur
  • Contact

Livres anciens et modernes

St Domingue 3  

 

crocodile

  Indiens de la Floride tuant un crocodile

 


Salons, foires et brocantes

Salon des métiers du livre, grenier à Sel HONFLEUR

Samedi 5 juillet 2014

10 h - 18h

A découvrir

costumes Nouvelle Zélande 

Costumes des habitants de la Baie des Iles

Nouvelle Zélande

 


 

costumes des habitants de Floride

  Costumes des principaux habitants de la Floride


Contact

TELEPHONE

06 47 93 17 11

Informations

  SIRET 509 961 850

12 mars 2013 2 12 /03 /mars /2013 17:33

Nansen 2Nansen 1

Société Normande de Géographie

Bulletin de l"année 1897

Récéption de Fridtjof Nansen

Rouen 1897

 

Conférence du Docteur Nansen

 

Monsieur Le Président,

Mesdames, Messieurs,

 

Permettez-moi d'abord de réclamer toute votre indulgence, j'en ai besoin, car votre langue ne m'est pas familière et je crains que le sujet ne vous paraisse d'une monotonie désespérante. Pendant trois ans je n'ai vu que des glaces, des glaces et toujours des glaces.

Néanmoins, c'est avec confiance que je me présente devant vous, car je sais que les français ne ménagent pas leurs applaudissements et leurs encouragements à toutes les entrteprises et à tous les efforts individuels capables de reculer le domaine de l'inconnu (...)

Le voyage que je vais avoir l'honneur de vous raconter n'avait pas que le Pôle pour objectif. Comme je l'avais dit, je me proposais tout simplement d'entreprendre une exploration scientifique de l'immense désert qui occupe les extrémités septentrionales de notre monde(...) Je fis contruire un bateau d'une force nouvelle capable de résister aux plus grandes pressions de la glace, qui à coup sûr seraient dures. Et à ce bâtiment, qui devait nous protéger dans la lutte contre les banquises, je donnais le nom de Fram, qui signifie "en avant" (...)

Le 24 juin, je quittais la Norvège avec 12 vigoureux compagnons et nous fimes voile vers les îles de la Nouvelle-Sibérie, par la mer de Kara. Désormais pendant plus de trois ans nous allions être séprarés du reste du monde (...).

Abandonnant le 15 septembre la côte sibérienne, nous fimes route vers le nord pour entrer dans la zone des courants polaires. Au nord-ouest de la Sibérie la mer était libre, mais nous ne tardons pas à nous trouver en face de la banquise et, le 20 septembre, nous sommes définitivement bloqués par les glaces (...)

Cependant notre existence à bord était très confortable et nos provisions abondantes. La lumière électrique était produite, dans le salon, par une dynamo actionnée par un moulin à vent installé à l'avant du navire. En sorte que toutes les heures qui n'étaient pas employées à faire des travaux manuels, ou à des excursions scientifiques, étaient passées à lire ou a jouer (...)

Le Fram résista victorieusement aux pressions de la glace. Des ours venaient autour de notre navire et chaque fois ils payèrent de leur vie cette audacieuse visite (...)


Nansen 3


Le 14 mars 1895, suivi d'un seul compagnon, le lieutenant Johansen, je quittais le Fram pour me diriger vers le nord, nous prenions avec nous 3 traînaux et 28 chiens (...) pendant trois semaines le thermomètre resta à 40 degrés au dessous de zéro. Pour nous protéger contre une pareille température nous n'avions que le frêle abri de nos vêtements de laine qui étaient recouverts d'une couche de glace telle qu'a chaque instant le frolement de la manche contre le poignet nous causait de cruelles blessures. (...)

Après trois semaines de terribles épreuves, nous fumes arrêtés par la banquise qui était devenue impraticable. Nous étions alors à 418 kilomètres du Pôle. (...) Le 8 avril, nous bâtimes en retraite vers la terre François-Joseph. (...) Nous décidons à hiverner. Nous construisimes une hutte avec de la glace, du sable et de la mousse (...) Pendant une année, nous vécûmens entièrement du produit de notre chasse. (...) le 7 août nous embarquions à bord du navire le Windward, qui nous conduisait à Vardo et le 13 août nous débarquions dans notre chère Norvège (...)

D'abord nos levées géographiques ont mofifié l'aspect sous lequel les cartes représentaient les côtes du nord de la Sibérie, puis celles de l'archipel François-Joseph. En second lieu, pendant trois ans, par les froids les plus terribles, nous avons noté une série complète d'observations météorologiques ; enfin nous avons étudié la grande loi de la circulation des eaux (...)

 

Permettez moi de vous adresser du fond du coeur mes plus vifs remerciements pour la chaude réception que vous avez bien voulu ménager à l'homme de glace

 

Nansen 4

Le Fram

 

Point n'est besoin de dire que pendant la lecture de ce manuscrit le conférencier fut maintes fois interrompu, tant par les frémissements d'épouvante que faisait naître dans l'esprit des auditeurs le récits des souffrances endurées par les deux compagnons, que par les applaudissements frénétiques qu'il faisiat éclater. A deux reprises différentes, pendant la conférence, de nombreuses et fort belles projections à la lumière électrique représentèrent à l'auditoire, mieux que pourraient le faire les plus fidèles descriptions, des scènes nombreuses des aventures et des péripéties du périlleux voyage.

 

Nansen 5

Illustrations de cet article tirées de l'ouvrage

Un héros de la science moderne

NANSEN

par Gustave Vallat

Ed Mame 1899

Repost 0
Published by librairieolvratchristine - dans Arctique