Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Bouquiniste En Normandie

  • : Le blog de librairie olvrat christine
  • Le blog de librairie olvrat christine
  • : Bouquiniste à Honfleur
  • Contact

Livres anciens et modernes

St Domingue 3  

 

crocodile

  Indiens de la Floride tuant un crocodile

 


Salons, foires et brocantes

Salon des métiers du livre, grenier à Sel HONFLEUR

Samedi 5 juillet 2014

10 h - 18h

A découvrir

costumes Nouvelle Zélande 

Costumes des habitants de la Baie des Iles

Nouvelle Zélande

 


 

costumes des habitants de Floride

  Costumes des principaux habitants de la Floride


Contact

TELEPHONE

06 47 93 17 11

Informations

  SIRET 509 961 850

13 juin 2016 1 13 /06 /juin /2016 13:10
Boris Vian et le Père Noël

En 1955, Boris Vian est chargé d’établir le catalogue “Jazz” de la Société phonographique Philips. Il écrivit une multitude de textes destinés à orner le dos des pochettes de disques.

Textes courts, en général, circonscrits dans le format d’un 45 tours. Quoique de taille exceptionnelle, l’échantillon proposé est de la meilleure étoffe (il met en relief le dos de Magali Noël, Philips 33 tours).

1 - Quelques faits historiques

Durant le terrible hiver de 1837, on entendit à plusieurs reprises, dans une maison innoccupée de la rue du Petit-Plouc, au numéro cinq, des bruits, tels que la commission Paritaire des Beaux-Arts décida incontinent de classer l’immeuble comme hanté. Ce qui fut fait. Les bruits ne disparaissant pas pour autant, le propriétaire, un vétéran de 1812, convia, par une belle matinée de juillet, quatre ouvriers munis de pelles et de pics à sonder les murs de la cave afin de mettre un terme aux racontars fâcheux qui trainaient ça et là.

2 - Le mystère dévoilé

Et l’on fit de bien curieuses découvertes.

D’abord, on s’aperçut que dans la maison vivait une famille absolument inoffensive qui se nourrissait des produits de la vente, tels que Tour Eiffel en bois (...), vues aériennes de l’Arc de Triomphe prises d’une montgolfière équipée d’un bueau de dessin, etc...etc... (...).

Le responsable de tout ça ? Un robuste vieillard aux cheveux blancs, à la barbe de même, vêtu de rouge et que l’on nommait, dans le voisinage le Père Noël.

3 - Eléments de généalogie

Le Père Noël avait déjà sept enfants dont l’un courait sur ses soixante-quatre ans, équipé à cet effet d’une selle à troussequin élevé et d’une paire d’étriers sur le volet. C’est cet enfant qui nous intéressera plus particulièrement. Vingt ans plus tard, en 1857, il épousait une demoiselle Aurèlie Lamouillette dont il avait immédiatement sept enfants à son tour. L’ainé, né en 1858, fut baptisé Fils Noël pour le distinguer de son grand-père, auquel il ressemblait beaucoup, et aussi de son père qui se prénommait Charles. Fils Noël, en 1878, voulut entrer dans un couvent ; il en ressortit dix minutes après, les Pères ayant refusé de s’intéresser aux objets de piété dont il faisait le trafic. En 1879, faisant d’une pierre deux coups, après avoir changé son fusil d’épaule, il inventa le pare-clous, avant même que l’on utilise le pneumatique et se maria, sans flafla, avec la jeune vicomtesse Urémie Beauthorax, fille de famille noble et d’une fort grande beauté. Fils Noël et Urémie Beauthorax mirent au monde onze rejetons, tous mâles sauf un qui resta toute sa vie dans l’incertitude. Le troisième, le bel Ouen Noël, atteignit sa majorité en 1905, mais elle lui échappa aussitôt pour passer à son frère cadet. Ouen épousa en 1910 une jeune grecque isolée à Paris par les inondations, Artémis Callipyge, au visage aussi classique que son nom.

D’ouen et Artémis naquirent neuf filles toutes fort belles, qui épousèrent neuf artilleurs jumeaux. La branche mâle allait-elle s’éteindre ? Non, car à la suite d’un pèlerinage en Bretagne, où se trouve un vieux saint spécialisé dans ce genre de miracles, Artémis, à quarante trois ans, donna le jour à la petite Magali Noël.

4 - Le produit final

Physiquement, elle tient ferme de ses ancêtres les Beauthorax et elle a hérité en outre de la branche Callipyge tous les signes extérieurs utiles. Du vieux Noël, elle a gardé un goût traditionnel pour l’ouvrage bien fait, et une énergie difficile à contrôler. Personne, au reste, ne songe un instant à essayer. On arrive, en lui faisant enregistrer 12 ou 15 rocks d’affilée, à la fatiguer quelques instants, mais on peut recommencer une heure plus tard, il n’y parait plus. Même en lui imposant un débit de cent mots à la seconde, on reste bien en deçà de sa capacité énergétique.

5 - Le programme des réjouissances.

Pour essayer de canaliser son impétuosité naturelle, on a entouré Magali Noël de diverses formations choisies parmi les plus résistantes. Celle d’Alix Combelle, qui mérite le titre de jazzman numéro un de France, a gravé deux joyeuses ritournelles. Joss Basselli, musicien arrangeur aux talents multiples, prouve qu’il sait faire danser aussi bien qu’il sait accompagner, et ce n’est pas un menu compliment. Enfin, le prestidigitateur musical Michel Legrand donne deux versions très remuantes des succès mondiaux que sont Rock around the clock et Riff and Rock. Voici donc, sous son habillage dernier cri, cette marchandise depuis longtemps appréciée des connaisseurs qu’est le rock and Roll, dérivé du bon vieux blues des familles. Ecoutez se déchainer les rockmen français, alternant avec ce qui s’est fait de plus sexy depuis Eve, Magali Noël.

Jack K. Netty

(traduit du broutzing par Boris Vian)

Source : Revue Bizarre n°39-40 Février 1966

Repost 0
Published by librairieolvratchristine - dans Littérature