Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Bouquiniste En Normandie

  • : Le blog de librairie olvrat christine
  • Le blog de librairie olvrat christine
  • : Bouquiniste à Honfleur
  • Contact

Livres anciens et modernes

St Domingue 3  

 

crocodile

  Indiens de la Floride tuant un crocodile

 


Salons, foires et brocantes

Salon des métiers du livre, grenier à Sel HONFLEUR

Samedi 5 juillet 2014

10 h - 18h

A découvrir

costumes Nouvelle Zélande 

Costumes des habitants de la Baie des Iles

Nouvelle Zélande

 


 

costumes des habitants de Floride

  Costumes des principaux habitants de la Floride


Contact

TELEPHONE

06 47 93 17 11

Informations

  SIRET 509 961 850

10 avril 2012 2 10 /04 /avril /2012 18:42

Copie des instructions secrètes établie au large des côtes du Brésil, mercredi 4 septembre 1776

 

...De même, vous devrez observer les aptitudes, le tempérament, le caractère et le nombre des indigènes et des habitants où vous vous trouverez ; et vous efforcer, par tous les moyens convenables, de cultiver leur amitié en leur faisant des cadeaux avec les colifichets que vous pouvez avoir à bord et qui leur plairont le plus, en les invitant au négoce, en leur témoignant toutes sortes de civilités et de considérations, mais en veillant néanmoins à ne pas vous laisser surprendre par eux et en vous tenant toujours sur vos gardes contre toute éventualité.

Vous devrez aussi, avec le consentement des indigènes, prendre possession au nom du Roi de Grande-Bretagne, des emplacements commodes dans les pays que vous pourrez explorer et qui n'ont pas été encore découverts ou visités par une autre Puissance européenne, et distribuer aux habitants des objets qui resteront des traces et des témoignages de votre venue. Mais si vous constatez que les pays ainsi explorés sont inhabités, vous devrez en prendre possession pour Sa Majesté en apposant des marques et inscriptions de premiers découvreurs et possesseurs.

 

Journal perdu du Capitaine Cook

 

La mort de Cook

C'était dimanche 14 février 1779, et ce qui s'est passé à terre ce matin-là sur Hawaii a été raconté par la plupart des marins de tous grades qui tenaient leur journal.

Comme beaucoup d'hommes ayant réussi, Cook était animé par cette énergie monolithique, tendue vers un seul dessein, qui est capable de fouler aux pieds toute opposition en ne tenant aucun compte des sentiments d'autrui. Lors de son retour forcé vers la baie de Kamtchatka, il n'a songé qu'à la réparation du mât - et à rien d'autre. Il était pressé de reprendre la mer, d'explorer le Kamtchatka et le littoral russe, et de procéder plus tôt et plus à fond à sa recherche du Passage au Nord Ouest.

Le mécontentement de ses propres marins qui n'étaient pas autorisés à descendre à terre, le peu d'empressement des Hawaiiens à approvisionner ses navires et leur propension à voler n'ont fait qu'accroître son irracibilité, et il pouvait en vérité se montrer très brusque...le vol du cotre qui ne pouvait être aisément remplacé et qui était essentiel à ses opérations dans le nord, a été la goutte d'eau qui a fait déborder le vase : il a explosé et il s'est précipité à terre, bien déterminé à mettre un terme à ces incessants coups d'épingle en s'emparant de la personne du roi pour en faire son otage.

 

Samwell donne une version de la mort de Cook...Le Capitaine Cook se tenait à quelques pas devant les fusiliers marins quand ils ont fait feu sous une grêle de pierres ; leur lieutenant a été projeté à terre et, au moment où il se relevait, il a été frappé d'un coup de lance dans le dos, ce qui ne l'a pas empêché d'abattre son agresseur et se s'échapper à la nage. Le Capitaine Cook était a présent tout seul sur les rochers ; on l'a vu descendre vers la chaloupe en tenant sa main gauche contre sa nuque pour la garantir des pierres, et portant son mousquet sous l'autre bras. Un indien s'est élancé derrière lui...puis l'a frappé derrière la tête avec un gros bâton arraché à une clôture...le capitaine Cook a alors culbuté à côté du rocher dans une sorte de mare profonde de 3 pieds...Ils l'ont maintenu sous l'eau ; un homme assis sur ses épaules lui cognait la tête avec une pierre, pendant que d'autres le battaient avec des massues et des galets en prenant un plaisir sauvage à pratiquer toutes les cruautés possibles sur le cadavre...

 

Clerke, de son côté, multipliait les efforts pour entrer en possession de la dépouille de Cook...

Ce paquet qui contenait tout ce qui restait du corps de Cook, fut déballé dans la grande cabine du Resolution, et Samwell qui l'examina, sans doute en sa qualité de médecin, en fit la description que voici : Nous y avons trouvé les os suivants avec, sur eux un peu de chair portant des traces de feu. Les cuisses et les jambes jointes ensemble mais non les pieds, les deux bras avec les mains à part, le crâne avec tous les os composant la face qui manquaient, et le cuir chevelu qui, séparé de lui, était aussi dans le paquet avec les cheveux coupés court, les deux mains entières avec la peau des avant-bras jointe à elles ; les mains n'avaient pas été dans le feu, mais étaient salées ; plusieurs entailles été faites pour recevoir le sel. Bien que nous n'eussions aucun doute sur l'identité de chaque partie contenue dans le paquet, chacun de nous put parfaitement vérifier celle des mains...

 

Le dernier voyage ou le journal perdu

du Capitaine COOK

Hammond Innes

Editions Albin Michel - 1980

Repost 0
Published by librairieolvratchristine - dans Polynésie